Nicolas Marquot Capital

Pour payer moins d’impôts, alimentez votre PERP !

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) est un produit d’épargne retraite par capitalisation à long terme ayant pour objectif de permettre, au particulier, de compenser la baisse des prestations de retraite.

Le principe est simple : vous épargnez dans un cadre fiscal attractif et, une fois à la retraite, l’assureur auprès duquel vous avez souscrit le PERP vous verse une rente et une partie en capital si vous le souhaitez.

Pour inciter les particuliers à investir sur ce contrat, les versements sur le PERP viennent, sous conditions, en déduction de votre revenu imposable.

Ainsi, au moment de la retraite, vous pourrez bénéficier d’un complément de revenus sous forme de rente qui sera fonction notamment :

  • Du capital obtenu au moment de la transformation en rente
  • De votre espérance de vie à la date de la demande de transformation en rente

Il est donc essentiel de valoriser au mieux ce capital car il vous permettra d’augmenter le montant de votre retraite. Une gestion active de votre PERP est donc particulièrement recommandée, et ce d’autant plus lorsque l’horizon d’investissement envisagé est important.

Pour répondre à cet objectif, 1854 Patrimoine :

  • vous aide à chiffrer le montant optimum à investir sur votre PERP
  • sélectionne des partenaires de qualité vous offrant un éventail d’investissement extrêmement large.
  • vous accompagne dans la stratégie d’investissement et dans le suivi de vos avoirs

Les avantages fiscaux du PERP

Les versements sur le PERP viennent en déduction de vos revenus imposables et contribuent ainsi à réduire votre impôt sur le revenu dans la limite de certains plafonds. Plus votre tranche marginale d’imposition est élevée et plus le montant de votre réduction d’impôt sera important. Vous financez donc votre futur complément de retraite en partie avec votre économie d’impôt.

A titre d’exemple, si vous êtes assujettis à une tranche marginale d’imposition de 41%, un versement de 10.000 € vous permettra, sous conditions, de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu de 4.100 €.

Si la limite de déduction n’est pas utilisée au cours d’une année donnée, le disponible restant est reportable sur l’une des trois années suivantes.

Vous disposez, en effet, tous les ans d’un montant d’investissement disponible égale à 10% de vos revenus d’activités professionnelles, après abattement pour frais professionnels. A ce disponible, vous devez soustraire les versements que vous auriez déjà faits sur d’autres produits retraite pour la même année (ex. Contrat Madelin, Article 83, Perco, Prefon…). La différence non consommée entre votre disponible retraite et le montant des versements effectués sur d’autres produits retraite vous donne le montant des versements effectués sur votre PERP qui vous ouvriront droit à déduction.

A titre d’exemple en 2016, vous bénéficiez du cumul disponible au titre des revenus de 2016 + 2015 + 2014 + 2013. Dès 2017 le disponible de 2013 sera perdu.

C’est la raison pour laquelle il est important de cotiser régulièrement. Il est donc recommandé de faire régulièrement un point sur le disponible afin d’adapter votre stratégie.

L’investissement sur le PERP n’entre pas dans le calcul du plafond des niches fiscales. Vous pouvez donc cumuler les versements sur le PERP avec d’autres investissements « défiscalisants ».

Pendant la phase d’épargne, le capital constitué sur le PERP est exonéré d’ISF, à l’exception des primes éventuellement versées après l’âge de 70 ans.

Les avantages fiscaux pendant la phase de versement de la rente

  • ISF : Pendant la phase de versement de la rente, la valeur de capitalisation de la rente est exonérée d’ISF si l’adhésion a fait l’objet de versement de primes régulièrement échelonnées dans leur montant et leur périodicité, pendant une durée d’au moins 15 ans.
  • A l’impôt sur le revenu : si vous sortez en « rente », le montant des rentes perçues doit être intégré dans votre déclaration de revenus. Ce montant sera imposable comme un revenu et bénéficiera des abattements correspondants. Si vous le souhaitez, au moment de la liquidation de votre retraite, vous pourrez également sortir « en capital » à hauteur de 20% maximum du capital constitué. Vous pourrez alors, soit intégrer ces produits au barème progressif de l’impôt sur le revenu, soit opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire au taux de 7,5% après abattement de 10%.
  • Prélèvements sociaux : Rente ou capital, les montant perçu dans le cadre du PERP sont assujettis aux prélèvement sociaux à 7,4% au lieu de 15,50% sur les placements traditionnels.

Regroupez la gestion de vos avoirs :

  • Vous êtes déjà détenteur d’un PERP : il n’est pas possible de le clôturer. En revanche, vous avez la possibilité de transférer votre PERP dans un autre établissement afin d’en améliorer le suivi et la qualité de gestion.
  • Vous êtes détenteur d’un article 83 souscrit par votre ancien employeur : vous avez la possibilité de transférer la valeur de cet article 83 sur votre PERP,
  • Vous êtes détenteur d’un contrat Madelin et/ou Prefon : vous avez également la possibilité de transférer leur provision mathématique (valeur du contrat),

1854 Patrimoine vous accompagne dans les démarches administratives pour organiser ces transferts.